74624048_10218976024205079_3003747883116
74624048_10218976024205079_3003747883116

press to zoom
74173111_10157763465645406_8841649525568
74173111_10157763465645406_8841649525568

press to zoom
73524516_10218975863401059_9207492821206
73524516_10218975863401059_9207492821206

press to zoom
74624048_10218976024205079_3003747883116
74624048_10218976024205079_3003747883116

press to zoom
1/7
Enseignement

Les ingénieurs forestiers du Québec sont formés aux réalités autochtones grâce à un cours obligatoire "Introduction à la foresterie autochtone" (FOR-4045 ou 7045) qui expose les étudiants aux réalités autochtones.

Le cours "Stage interculturel en foresterie, environnement ou réalités autochtones" (FOR-3400-A) offre une opportunité de vivre une expérience internationale et interculturelle dans le domaine de l'environnement ou de la foresterie par l'entremise d'un stage d'une durée de 10 à 16 semaines (incluant 1 semaine d'intégration).

 

De plus, les étudiants ont maintenant accès au cours "Analyse qualitative en recherches sociales et   environnementales" (GGR-4026 et 7026)

La CLE en foresterie autochtone contribue à la formation d’une main-d’oeuvre hautement qualifiée en misant sur une offre adaptée aux besoins de nos partenaires. Ainsi, nous pourrons répondre aux besoins du marché du travail, tout en favorisant un enseignement de qualité et l’insertion professionnelle des étudiants. Concrètement, pour mettre en place des conditions propices à l’émergence d’une nouvelle génération de leaders autochtones dans le secteur forestier (travailleurs, entrepreneurs, aménagistes et élus), la CLE estime important de créer :

 

  • Des bourses d'études et des opportunités d'emplois pour encourager le recrutement et la formation de futurs leaders autochtones et non-autochtones.
     

  • Des stages en milieu pratique et interculturel qui répondent aux besoins de nos partenaires et forment du personnel hautement qualifiés
     

  • Des projets de recherche en soutien à l’enseignement, mettant en valeur les réussites des initiatives des acteurs du monde forestier. 


Enfin, la CLE entend aussi améliorer la formation des gestionnaires publics et celle des aménagistes forestiers en offrant des activités de formation continue et ainsi contribuer à l’enrichissement du bassin actuel d’experts.

Les bourses des communautés autochtones en foresterie visent à :

Niveau  I  - Se familiariser avec le contexte d’une communauté en particulier
Niveau II  - Planifier et réaliser un projet
Niveau III - Transférer les connaissances et les outils
 

Plus spécifiquement, les objectifs des Subventions de mobilité et de développement de partenariat en foresterie autochtone sont de :

 

  1. Favoriser la compréhension mutuelle des connaissances issues des sciences forestières ainsi que des savoirs locaux autochtones;

  2. Soutenir la création de connaissances et d’outils pour le bénéfice mutuel des partenaires autochtones de la CLE, des étudiants et des chercheurs de l’Université Laval ainsi que du grand public ;

  3. Favoriser une gestion et un aménagement forestier qui intègrent les intérêts, les valeurs et les besoins des Premières Nations et de leurs partenaires.

 

Chaque projet sélectionné devra avoir des impacts bénéfiques pour au moins une des communautés membres de la CLE en foresterie autochtone : 

 

Colloque annuel de la CLE en foresterie autochtone

Le lien entre forêt et communauté autochtone suscite souvent de l’incompréhension, alors qu’il est porteur de changements et d’innovation.

 

Le colloque se veut une tribune pour la mise en valeur des modèles de réussite autochtone en entrepreneuriat, ceux dont nous entendons si peu parler. Il vise aussi la promotion de meilleures pratiques de gestion des ressources humaines ainsi que de relations partenariales entre les communautés, le gouvernement et l’industrie forestière. Il vient appuyer les initiatives des communautés afin de définir leur propre vision d’un modèle de gestion et de gouvernance forestières.

 

Le colloque annuel de la CLE en foresterie autochtone vise également à valoriser des recherches qui permettent de mieux comprendre comment développer des relations harmonieuses entre les communautés autochtones et les acteurs du monde forestiers.

Colloque 2018.png
Colloque 2019.png